image _20200423_150350.jpg (0.4MB)
Farah Chamroo
Télécharger le fichier _ _150350.jpg ï

Coronavirus : comment réussir à se motiver et étudier en confinement ?


Bonjour FARAH, suite au confinement nous avons dû revoir en urgence nos pratiques d'apprentissage. Afin d'avoir une vision d'ensemble de la situation des étudiant.e.s je te propose donc cet entretien afin que tu nous fasses part de ton témoignage et pour lequel tu as accepté dêtre enregistrée.
(81.2kB)" size="medium" class="center" caption=" FARAH chamroo "}}

Peux-tu te présenter rapidement ?
Je m’appelle farah Chamroo , j’ai 29 ans et je suis en deuxième année de Master 1 à l’université de Cergy-Pontoise en France . J’ai un parcours un peu particulier car je suis en MEEF parcours analyse, conception et recherche dans l'ingénirie de l'éducation : Ajournée Autorisé à Composer) C’est-à-dire que du coup je rattrape quelques matières de ma première année.

Quel est ton quotidien depuis le début du confinement ? Comment tu t’organises pour continuer à étudier ? Est-ce que tu as mis en place un rituel particulier pour poursuivre ton parcours pédagogique de manière la plus optimale possible ?
Nous avons eu les réponses à nos questions que récemment notamment pour les partiels donc c’est vrai que l’organisation n’était pas optimale, j’apprenais encore un peu mes cours car je ne savais pas si on allait passer les partiels en présentiel ou en distanciel. Lorsque nous avons su que cela se passerait en distanciel, je me suis tournée vers mes professeurs qui sont concernés par ces examens pour qu’ils m’apportent des réponses. J’essaie un peu tous les jours de faire les questions ou d’apprendre mes cours. J’ai plutôt un calendrier bien défini et je suis bien organisée.

Cette organisation c’est toi qui l’as mis en place ou cela a été imposé par les professeurs de l’université ?
C’est moi qui ai mis ce fameux rituel en place mais concernant les moments où je dois rendre mes devoirs, ce sont eux qui nous le disent. Par exemple, là je dois rendre un devoir le 18 Mai donc j’essaie de m’organiser du mieux que je peux.

Est-ce que tu as l’impression d’un grand changement depuis le confinement, en tout cas dans tes habitudes d’apprentissage et surtout par rapport à ce qu’il se passe avec l’université ?
Pour moi oui, parce que c’est beaucoup plus dur notamment parce que je dois reprendre des cours de première année et c’est un dossier qui doit se faire… Pour tout te dire, c’est plus facile de le faire avec la prof en vrai que par mail. C’est plus difficile pour communiquer, lui poser des questions et d’avoir des bonnes réponses. C’est vrai à distance c’est vraiment très dur et si on n’est pas bien organisé ce n’est pas possible pour nous.

Tu penses que si on n’est pas auto-disciplinés cela engendre des difficultés ?
Oui et j’ai de la chance déjà de ne pas avoir été touchée personnellement par le virus. Donc ça va je peux quand-même un peu me débrouiller mais c’est vrai quand je pense aux étudiants qui peuvent avoir été touché par le virus, ça peut être plus dur à distance.

Est-ce que tu disposes des moyens nécessaires pour poursuivre ton parcours de manière optimale. J’entends par là, au niveau d’internet et d’autres choses. Est-ce que pour toi les moyens nécessaires pour suivre ton parcours pédagogique est optimal ?
Oui, j’ai l’ordinateur, un accès à internet plutôt rapide. J’ai déjà fait mes fiches en avance donc ça va. Au niveau-là je ne me plains pas.

Est-ce que les informations transmises par l’institution, l’université te paraissent-elles assez fluide ? Est-ce que cela te permet de bien organiser ton travail ?
Oui. Ils ont donné les bonnes dates quand on doit rendre un certain devoir donc au niveau de ça il n’y a pas de problème. On sait exactement quand on doit rendre nos partiels. Mise à part pour un cours qui doit être restitué pour le 4 Mai sur les méthodes quantitatives et tout ce qui concerne les statistiques. Pour ce cours, je trouve que la date est un peu courte pour vraiment bien se mettre dedans et bien faire. Mise à part ça tout va bien.

C’est uniquement sur ce cours-là alors pourquoi ? Est-ce parce que tu n’as pas eu assez de cours ?
Oui. Parce que les statistiques à travailler en distanciel, si on ne comprend pas c’est compliqué. C’est plus simple de le faire en présentiel avec un prof qui nous aide et qui nous montre surtout ce que sont des logiciels sur ordinateur genre Excel ou Calc. Puis même le fait qu’ils nous l’ont donné hier
(NDLR : Interview enregistrée le 15 Avril 2020) et on doit le rendre le 4 Mai donc ça fait deux semaines à peu près, deux semaines et demie. Je trouve que c’est plutôt court pour rendre un devoir statistique où il y a beaucoup de calcul, où il faut beaucoup réfléchir etc…et en plus les examens sur table en juin 2020

Qu’est-ce qui a été mis en place pour ton suivi pédagogique ? Des visio-conférences ? Est-ce qu’il y a uniquement des échanges par mail ? Je sais qu’on en avait déjà discuté, tu n’avais pas eu un cours en Visio ?
Ce n’était pas vraiment un cours en Visio, c’était une amie à moi qui avait appelé la prof pour que cela soit plus simple. Elle a appelé la prof pour poser des questions sur notre dossier qu’on devait rendre et nous a fait un retour. Sinon on n’a pas de cours en Visio parce que la décision prise par l’université est de s’arrêter là où nous en étions en présentiel
(NDLR : le 16 Mars 2020). Du coup les partiels portent sur ce qu’on a fait en cours, c’est tout. Mais on n’a pas de cours en Visio. Du coup les échanges se font que par mail si on a des questions à poser.

Pour toi de ce que je peux comprendre ça te parait assez complexe ? Peut-être par manque de réactivité, parce que j’imagine que c’est long pour avoir une réponse ?
C’est vrai que c’est long par mail. Comment rédiger la question afin de bien se faire comprendre ? En tout cas pour moi cela me parait plutôt simple en soi vue que nous nous sommes arrêtés à un certain chapitre en cours, le prof a compris et met ça au partiel. Ce qui est le plus difficile c’est surtout sur le contenu des partiels que j’ai un peu de mal mais cela concerne surtout les profs qu'on appelle tuteurs en faite . Je trouve que les partiels sont un peu compliqué pour ce que l’on a à rendre sachant qu’on est en distanciel vue la situation actuelle. C’est un peu difficile mais après je suis organisée donc ça va.

En ce qui concerne tes partiels ? Sais-tu à ce jour comment cela va se dérouler ?
De ce que l’on sait, chaque enseignant nous envoie un message concernant son enseignement. De tout ce que j’ai eu, je dois rendre deux ou trois dossiers sur la plateforme E-space pour le 31 Mai, un pour le 4 Mai et mon dossier final c'est à dire mon projet tutoré que je dois rendre le 30 avril 2020. Le dossier porte un questionnaire avec 5 questions à répondre et je dois apporter mes connaissances de mes cours, de mes CM et de mes TD. Sur mon document Word j’ai juste à mettre mon nom mon prénom, mon numéro d’étudiant et c’est tout. Après cela passe sur les plateformes de plagiat. Mais sinon tout se passe à distance

Les outils et les applications que tu utilises, j’ai entendu c’était TICES et les mails. Y-at-il d’autres outils qui ont été mis en place pour toi en tant qu’étudiante universitaire ?
J’utilise Word pour taper tous mes traitement de texte pour mes partiels. Excel et Calc mais rien de plus.

As-tu développé des usages nouveaux ? Est-ce que tu fais appel à de nouvelles connaissances ? Je m’explique il existe des plateformes à destination des étudiants qui ont été misent en place à destination des étudiants. Est-ce que tu y est allée spontanément ? L’université vous en a-t-il fait part ?
Je n'avais pas vraiment connaissance qu’il y avait de nouveaux sites en ligne pour nous. On ne nous en a pas parlé peut-être parce que cela ne nous concerne pas. Ils se disent sûrement que nous avons tous dans nos cours et que nous n’en avons pas forcément besoin. Après ils restent quand-même à notre disposition si on a des questions. Sinon, il y a Discord (NDLR : application de chat) que j'ai utilisé. Un site que je ne connaissais pas du tout avant. C’est pour parler avec mon groupe concernant mon dossier à rendre pour le 18. Sinon je n’ai rien utilisé de plus, rien n’a changé à ce niveau-là.

Est-ce que tu juges que tes conditions de travail actuelles sont acceptables ? (Connexion internet de bonne qualité, ordinateur : familial ou personnel etc.)
Si je parle en mon nom oui, je n’ai pas vraiment de problème mis à part certaines incompréhensions au niveau de certaines questions avec les profs comme je t'avais dit tout à l'heure. Mais quand je parle avec des copines, c'est vrai qu'on se rend compte que les conditions actuelles ne sont pas faciles du tout et moi je m’estime plutôt heureuse. Je suis bien j’ai vraiment de la chance, j’arrive à bien travailler mais quand je parle à certaines de mes copines elles me font part qu’elles ont plus de mal et en ce qui concerne certains étudiants qui peuvent être touchés par le covid-19 ça peut être plus difficile en distanciel pis qui ont du mal parfois et ont besoin de la présence des profs pour leur expliquer certaines choses. A distance c’est vrai que c’est compliqué, on a un peu de mal.

Tu te sens privilégiée parce que tu as toutes les conditions nécessaires ?
Oui j’ai mon ordinateur personnel donc j’ai de la chance quand-même. Puis je suis dans un environnement familiale assez tranquille, je vis seule chez ma mère. Je n’ai pas de problème personnel à ce niveau-là.

Est-ce que les rapports avec tes interlocuteurs (étudiants, professeurs, autres services, mais aussi famille, amis) ont-elles changé pour toi ?
Si je commence par mes amis, c'est vrai que ça a changé parce que nos sujets de discussions ont changé. Nous sommes concentrés sur la situation actuelle, cela monopolise nos conversations mais on parle aussi de
« l’après ». J’essaie de beaucoup les appeler afin de garder le lien car on ne peut pas se voir. Au niveau familiale, non cela n’a pas changé personnellement même si les sujets de discussion restent les mêmes. Et avec mes professeurs, non pas vraiment car je ne suis pas le genre d’élève qui va spontanément les voir pour leur demander des choses. Cela se passe plutôt par mail tout au long de l’année mais je pense que c’est plutôt de leur côté où cela doit être plus difficile de recevoir plein de mails de différents élèves, qui soient de 1ères années ou de 2ème année etc… Pour eux, cela doit être plutôt difficile et cela explique pourquoi certains nous répondent de manière brève.

Je reviens sur quelque chose qui m’a interpellé lorsque tu m’a parlé de tes échanges avec tes amies. Vous parlez du «
Après ». Alors pour moi c’est pertinent et percutant parce qu’on sait qu’à partir du 11 mai on parle de déconfinement cependant les universités resteront fermées. Quel est justement, et je trouve que c'est très important d'en discuter, cela ne faisait pas partie de mes questions mais du coup je l’aborde. Comment tu vois le « Jour d’après » ?
Déjà économiquement parlant je me sens un peu mal personnellement. Parce que c'est sûr qu'il va y avoir beaucoup de répercussion au niveau économique. Avec mes copines on se demandait justement comment cela va se passer pour le déconfinement. Est-ce que ce sont les jeunes qui vont pouvoir sortir un peu avant parce que nous avons entendu que ce serait un déconfinement progressif, par région et vue que nous sommes dans le Grand Est et que c’est une des régions les plus touchées avec l’Ile de France, on se demande comment cela va se passer. Est-ce que l’on va pouvoir refaire des soirées comme avant mais on a entendu que les bars resteront fermés. On sait qu’on va devoir porter le masque, faire attention à la distanciation sociale, on aura peut-être peur de se faire la bise donc on sait que cela ne sera plus la même vie qu’avant.

Aujourd’hui comment tu vis cette situation ?
Personnellement au début c’était très dur de me faire à l’idée que je n‘allais surtout plus voir mes amies. J’ai une vie plutôt sociale vraiment active, je sors souvent mais j’arrive à faire la part des choses entre le travail et les sorties et j’arrive toujours à m’amuser. Donc les trois premières semaines furent particulièrement difficiles mais finalement je me suis habituée au fait de ne pas sortir. Finalement j'ai pris l'habitude car je m'occupe, il y a mes partiels donc je ne suis pas là à rien faire. Ensuite pendant ce confinement , j’ai repris une activité que j'avais totalement arrêté par manque de temps, j'ai commencé à écrire il y a aussi un livre en psychosociologie alors je pense mettre sur le marché d'Amazon. Ces activités me permettent de m’aérer l’esprit et de me changer les idées.

Si je reprends ce que tu m'as dit les premières semaines ont été difficiles mais ce confinement t’a permis de reprendre des activités artistiques ?
Pas que, j’ai aussi pris un peu plus soin de moi, je me suis redécouverte, j’ai regardé un peu plus de séries sur Netflix mais également sur mon concours de l'éducation en priorité.
  Pédagogique ; parcours ; étudiants ; professionnels