Suite des articles "Rapports sur enseigner la transition"

Rapports enseignement supérieur et transition

Education au développement durable, vademecum, Horizon 2030

Description Ce vademecum clarifie les concepts fondateurs de l'EDD, synthétise l'ensemble du projet EDD
du Ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports (MENJS)., identifie les ressources utiles et accompagne les enseignements et actions éducatives
relatives au développement durable. La première mission fondamentale de l'EDD est d'éclairer
les processus de l'ensemble des transitions, écologiques, sociales et économiques que nous
connaissons.
Cet enjeu de société implique une transformation de la relation entre l'humanité
et la biosphère, mais également à l'échelle des individus entre eux et des sociétés elles-mêmes.
Il suppose un exercice pédagogique délicat lié notamment à la diversité des concepts et des
notions abordés, à l'interdépendance entre les champs de connaissance sollicités (de nature
scientifique, sociologique, économique, sociale et culturelle), à la multiplicité des acteurs
impliqués et des collaborations possibles.
Projet d'éducation globale, « systémique », l'EDD présente une autre caractéristique essentielle,
qui lui donne une force particulière : elle lie l'action à la connaissance, la raison à l'émotion, le
sens au sensible. Elle s'élabore en effet grâce à des démarches concrètes, transdisciplinaires
et transformatrices, qui permettent aux élèves de développer de multiples compétences qui
orienteront leurs parcours individuels, personnels et professionnels.
L'EDD fournit également aux jeunes des outils d'analyse et de compréhension des défis du
monde de demain, de sorte qu'ils puissent s'engager pour un futur soutenable et désirable
sur une planète viable et vivable. Elle offre ainsi une formidable occasion de solliciter l'esprit
critique, mais aussi la créativité et l'intelligence collective.
L'EDD vise l'ensemble des cycles et des disciplines enseignées. Dans les écoles et les
établissements d'enseignement, elle mobilise professeurs, référents EDD, élèves et éco-délégués
autour de démarches pédagogiques structurantes qui contribuent à l'évolution globale des
projets d'établissement et du positionnement de l'éducation dans les territoires. Elle ouvre
l'école vers l'extérieur et à l'extérieur.
Extrait du https://t.co/n6O9AgTj0O?amp=1document (pdf 72 pages)
Auteur de la fiche Michel Briand


educationaudeveloppementduarblevademecum_vademecim.jpg

Public visé
  • Étudiant
  • Enseignant
Thématique
  • Transition
Mot Clef
  • Transition écologique
Type Support
  • Guide d'aide
Adresse web de la ressource https://t.co/n6O9AgTj0O?amp=1

et / ou

Auteur de la ressource Ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports (MENJS).
Type d'auteur
  • Institutionnel
Quel partage ? Quelle licence ? Autre partage
Modifier



EducationAuDeveloppementDuarbleVademecum

(Ressource)



créée le
13.09.2021 à 17:56,


mise à jour le
13.09.2021 à 16:04


Accéder à l'intégralité du contenu

Un article repris du site du Shift project qui "consent à ce que le contenu de ses rapports et articles soit repris et/ou traduit à des fins d'information et de débat, à la condition que cet usage ne dénature pas le contenu, et que The Shift Project soit mentionné expressément comme auteur de ce contenu."

Nous avons aujourd'hui le plaisir de vous présenter le nouveau rapport intermédiaire « L'Emploi : moteur de la transformation bas carbone ». Après de nombreuses publications sectorielles, il s'agit du premier rapport traitant d'un chantier transverse qui est aussi au cœur du Plan de transformation de l'économie française (PTEF).

Que contient ce rapport ? Ce rapport présente les évolutions envisagées secteur par secteur dans le cadre du PTEF, et les leviers à actionner dès aujourd'hui pour anticiper et accompagner ces changements. Il propose également une étude de cas approfondie sur les Hauts-de-France, une région qui présente un contexte territorial particulier entre déclin industriel et grandes ambitions pour la décarbonation et l'emploi.

Pourquoi un rapport intermédiaire ? Parce qu'il s'agit d'un document de travail soumis à la consultation du public. Il a vocation à évoluer jusqu'à la publication du rapport final fin 2021. Si vous souhaitez nous faire part de vos retours, faites-les directement sur ce document Word téléchargeable, ou écrivez à yannick.saleman@theshiftproject.org et à vinciane.martin@theshiftproject.org.

À propos de la publication

Si les transformations que doivent subir les secteurs de l'économie pour respecter les Accords de Paris sont d'abord physiques, l'emploi a toujours été au cœur du Plan de transformation de l'économie française (PTEF) du Shift Project, lancé alors que démarrait la crise sanitaire.

L'objectif de ce rapport n'est pas de prédire l'avenir de l'emploi, mais plutôt de répondre aux trois questions qui suivent, dans les bons ordres de grandeur et les bonnes dimensions qualitatives.

Compte tenu d'une transformation physique de nos activités cohérente avec la décarbonation, combien de main-d'œuvre sera nécessaire, et comment sera-t-elle allouée ? Comment adapter nos compétences et réallouer nos moyens humains pour répondre à ces nouveaux besoins ? Enfin, comment organiser et piloter ces transformations, dès aujourd'hui, pour que l'emploi en soit le moteur, plutôt que la victime d'un énième chantage ?

Ce que nous pouvons déjà affirmer, c'est que l'emploi de tous les secteurs sera impacté par la transformation bas carbone, mais de manière très hétérogène, et parfois massive.

Assurer l'adéquation en volume et en compétences de l'offre de main-d'œuvre exigera une forte anticipation, une accélération et une coordination entre secteurs.

Les prospectives emploi et compétences actuelles n'intègrent que trop peu les enjeux de décarbonation – cette intégration doit être complète et concerner tous les secteurs si on veut pouvoir adapter la formation à la bonne échelle et à la bonne vitesse.

Un pilotage fort, intersectoriel et coordonné entre échelons territoriaux et nationaux est donc essentiel à une mise en œuvre effective.

Ce travail est le fruit d'une collaboration avec des nombreux spécialistes de la question, contributeurs et relecteurs, que nous remercions. Il va se poursuivre dans les mois qui viennent. Nous comptons sur le lecteur critique pour critiquer ce rapport intermédiaire et en faire un beau final ; mais nous comptons aussi sur l'acteur pour agir, car oui, vu la tâche qui nous attend, 2050 c'est déjà demain.


À propos du PTEF

Ces travaux de recherche font partie du Plan de transformation de l'économie française (PTEF), un programme de recherche prospective initié par le Shift lors du premier confinement pour explorer le « monde d'après ».

S'appuyant sur une méthodologie à la fois sectorielle et transversale, il vise à proposer des solutions pragmatiques pour transformer l'économie, en la rendant moins carbonée et plus résiliente, et en favorisant l'emploi.

En 2021, les travaux de recherche continuent, cette fois secteur par secteur, via la consultation et la mobilisation du plus grand nombre d'acteurs possible.

Pour aller plus loin, le Shift Project a lancé fin avril 2021 un « Appel à contribution » destiné aux entreprises, pour financer et nourrir le PTEF.

L'article « L'Emploi : moteur de la transformation bas carbone » Rapport intermédiaire est apparu en premier sur The Shift Project.


Accéder à l'intégralité du contenu

Le Shift est heureux de vous convier au webinaire de présentation de son nouveau rapport intermédiaire : « La résilience des territoires pour tenir le cap de la transition écologique », le jeudi 6 mai de 14h à 18h30. Ces travaux intermédiaires ont été réalisés dans le cadre du projet Stratégies de résilience des territoires, initié au mois de septembre 2020.

Les inscriptions sont ouvertes !

Cette présentation (14h/16h15) sera suivie d'ateliers collaboratifs (16h15/18h30) afin de pouvoir discuter de ces premières conclusions avec toutes les parties prenantes intéressées. Attention : afin d'assurer la qualité des discussions, les ateliers seront réservés à un nombre très limité de participants. Vous pouvez vous y inscrire, mais nous nous réservons donc le droit de refuser ou de réaffecter les participants à un autre atelier.

Comment assister ?

Date : Jeudi 6 mai 2021, en format webinaire, de 14h à 18h30.
Connexion : rdv sur Zoom et en direct sur notre page Facebook.
Inscription : gratuite et facultative, elle se fait via le formulaire en ligne.
Replay : Dans le cas où vous ne pourriez assister à ce webinaire, sachez qu'un replay de cette vidéo-conférence sera disponible sur notre page Facebook (directement après l'événement) et sur notre chaîne Youtube (quelques jours après l'événement).

Programme

14h00 – Ouverture de la salle d'attente Zoom et du Live Facebook

14h10 Mot d'introduction

  • Matthieu Auzanneau, Directeur, The Shift Project

14h20 Présentation du rapport intermédiaire : Stratégies de résilience des territoires

  • Laurent Delcayrou, Chef de projet « Stratégies de Résilience des territoires »
  • Corentin Riet, Chargé de projet « Stratégies de Résilience des territoires »
  • Fiona Mille, Membre des Shifters et contributrice du projet « Stratégies de Résilience des territoires »

15h10 Temps de questions-réponses avec le public (via l'onglet Q&R de Zoom)

15h25 Table-ronde

16h00 Temps de questions-réponses avec le public (via l'onglet Q&R de Zoom)

16h15 Mot de conclusion

Pause de 5 minutes

16h20 – Ateliers collaboratifs

Les participants sélectionnés sont répartis par atelier dans des salles virtuelles, et confiés à un.e animateur.rice pour une durée de 1h30. Afin d'assurer la qualité des discussions, les ateliers sont réservés à un nombre très limité de professionnels du secteur de l'administration publique. Nous nous réservons donc le droit de refuser ou de réaffecter les participants à un autre atelier.

  • Atelier 1 : Mettre en œuvre de premières actions pour la transition écologique et la résilience de son territoire

  • Atelier 2 : Renforcer les capacités des acteurs en faveur de la transition écologique et de la résilience du territoire
  • Atelier 3 : Imaginer ensemble une vision désirable, sobre et résiliente de son territoire
  • Atelier 4 : Faire évoluer son organisation pour mener la transition écologique et bâtir la résilience de son territoire
  • Atelier 5 : Inventer de nouvelles coopérations et solidarités territoriales, de l'immeuble au bassin versant

17h50 – Restitution des ateliers en plénière

18h25 – Conclusion

18h30 – Fin de l'événement

A propos du projet

Avec le projet « Stratégies de résilience des territoires », The Shift Project entend interpeller non seulement les élus, mais aussi l'ensemble des acteurs territoriaux, sur les implications structurelles de la transition écologique et des bouleversements environnementaux en cours sur les territoires, et fournir des éléments pour l'action permettant de bâtir des stratégies locales de résilience.

Le projet permettra d'exposer les implications systémiques, de long terme et irréversibles, de la transition écologique et des bouleversements environnementaux en cours et d'illustrer les risques qu'elles font peser selon les territoires et selon les populations. La résilience des territoires sera considérée comme un horizon mobilisateur pour appréhender la complexité et la dimension holistique de ces enjeux et ainsi faciliter le renouvellement des visions et des trajectoires de développement sur les territoires. Le foisonnement actuel d'actions, d'acteurs, d'outils mobilisés en réponse aux problématiques climat-énergie fera l'objet d'un état des lieux critique. Le projet étudiera l'intérêt en termes de résilience territoriale, d'initiatives locales innovantes se réclamant de la transition, très actives sur les territoires ainsi que certains travaux de prospective et de recherche particulièrement inspirants. Tout au long du projet, l'action et le rôle de la Région comme chef d'orchestre des initiatives de transition et d'adaptation au niveau local seront questionnés. Des recommandations spécifiques à destination des acteurs régionaux – mais aussi de l'Etat – seront formulées.

Nous développerons en trois cahiers les messages et principes clefs pour bâtir des stratégies de résilience des territoires à la hauteur de l'enjeu. Considérant la résilience comme un processus de long terme, nous proposerons des pistes d'action pour amorcer le changement sur son territoire.

L'article [Invitation] Présentation rapport intermédiaire « Stratégies de résilience des territoires » & Ateliers (Jeudi 6 mai à 14h) est apparu en premier sur The Shift Project.


Accéder à l'intégralité du contenu

Le Shift publie un nouveau point d'avancement du Plan de transformation de l'économie française (PTEF), sous forme de fiches approfondies pour chaque secteur et chaque chantier transversal du programme.

Ces nouveaux documents mis en ligne aujourd'hui succèdent aux publications déjà partagées depuis le lancement du PTEF : le premier Rapport de la Vision globale_v0, publié en juillet 2020, et le Rapport de Synthèse de la Vision globale_v1 publié quant à lui en octobre 2020.

En 2021, les travaux de recherche continuent, cette fois secteur par secteur, via la consultation et la mobilisation du plus grand nombre d'acteurs possible.

Nous diffusons aujourd'hui une petite vingtaine de fiches qui donnent un aperçu de l'avancement de chaque équipe du PTEF à fin 2020, sachant que bon nombre d'entre elles préparent déjà les rapports sectoriels approfondis qui seront publiés courant 2021-2022. Chacune de ces fiches peut se lire séparément, mais il est probable que vous ayez envie de ne pas limiter votre lecture à un seul secteur, tant ils sont liés les uns aux autres.

L'ensemble du contenu de ces fiches – point de départ, leviers de décarbonation proposés, réalité du secteur ou de l'économie après transformation, données, calculs, etc. – a naturellement vocation à être un objet de débat continu, a fortiori dans la période pré-électorale décisive que nous connaissons.

Votre contribution est donc plus que souhaitable tant sur la recherche que sur la diffusion. Un bon point de départ pour cela est de répondre à notre grande consultation, la Big Review, ou encore de rejoindre l'association des Shifters.

Publication complète

Fiches sectorielles approfondies

L'article Nouvelles publications du Plan de transformation de l'économie française est apparu en premier sur The Shift Project.


Accéder à l'intégralité du contenu

Le 5 novembre dernier, FAImaison a organisé un arpentage du rapport du Shift Project « Déployer la sobriété numérique ». Ce texte se veut un compte-rendu de cet arpentage et des échanges auxquels il a donné lieu.

un article repris du magazine Faimaison, un publication sous licence par défaut CC by sa

Pour rappel, l'arpentage est une méthode d'éducation populaire permettant de lire collectivement un ouvrage : les participants et participantes se
répartissent la lecture de l'ouvrage et résument ensuite au groupe ce qu'elles
ont lu. Ici nous avions décidé que chacun et chacune, à l'issue de sa lecture,
rapporterait au groupe une chose qu'elle a apprise et une chose qui l'a
surprise.

Dans la continuité des deux précédents rapports de The Shift Project, parus en 2018 et 2019, Déployer la sobriété numérique se veut un guide de mise en oeuvre de la sobriété numérique, c'est-à-dire « une prise de conscience de l'impact environnemental du numérique » selon leurs mots.

Dans l'ensemble nous avons tous et toutes été surprises par le ton du rapport :
technique, voire technocratique, il nous a rebutées et nous a donné le
sentiment d'être destiné aux « décideurs » alors que nous aurions souhaité, sur
un sujet aussi important, un document utilisable par les citoyens et citoyennes.

Bien que ce texte pose des questions intéressantes, telles celles de
l'extraction des matières première ou de l'économie de l'attention, il laisse
un goût d'inabouti en bouche, ces sujets étant survolés au profit d'une analyse
majoritairement quantifiée de la consommation électrique d'éventuels systèmes
dits « intelligents ».

L'autre grand absent du rapport est le politique : rédigé à destination des
chefs d'entreprises ou d'institutions, il ne traite que des sujets sur lesquels
ceux-ci s'autorisent à agir et constitue par conséquent plus un outil de
lobbying ou de marketing que de transformation de la société. Il ne conçoit la mise en oeuvre de la sobriété numérique que d'un point de vue vertical et descendant, sans se poser la question de l'appréhension citoyenne de ces enjeux.

Le premier rapport semblait plus prometteur quant à l'état des lieux réalisés

En conséquence, si l'on peut partager les constats desquels part le Shift
Project, dont le rapport fournit d'intéressantes illustrations, il ne nous
semble pas possible de pouvoir utiliser ce dernier afin de construire une
alternative politique au développement actuel de l'informatique.

Références :

Nous avons échangé quelques références au cours de nos discussions.


Accéder à l'intégralité du contenu

Après 5 mois de travail, l'équipe du projet « Former l'ingénieur du XXIe siècle : Intégrer les enjeux socio-écologiques dans les formations du Groupe INSA » (mené en partenariat avec le Groupe INSA) publie son rapport intermédiaire – la méthode, l'état des lieux, le référentiel de connaissances et de compétences –, et organise des ateliers collaboratifs afin de pouvoir en discuter avec toutes les parties prenantes intéressées. Ce projet vise à proposer une méthode pour mieux intégrer les enjeux écologiques dans les formations de l'ingénieur, grâce au cas d'étude du Groupe INSA.

La publication de ce rapport intermédiaire fera l'objet d'une présentation en ligne et d'ateliers collaboratifs le mardi 9 février 2021. Retrouvez dès à présent la page de l'événement ; retrouvez prochainement le compte-rendu de cet événement ainsi que son replay.

Pour en savoir plus sur le projet.

Le rapport intermédiaire est disponible !

A PROPOS DU PROJET :

Mener la transition vers une économie et une société décarbonée, sobre et résiliente implique de mobiliser tous les secteurs de la société. Tous les étudiants doivent être formés aux enjeux énergie-climat. Quant à l'ingénieur du XXIème siècle, il est la cheville ouvrière de la transition écologique et énergétique. Il ou elle, décideur ou technicien, doit intégrer dans ses décisions la raréfaction des ressources disponibles, notamment énergétiques, l'effondrement de la biodiversité, les changements climatiques, et autres enjeux physiques, ainsi que leurs conséquences sociétales. Cependant, ceux-ci demeurent peu formés à ces enjeux.

Le 9 novembre dernier, The Shift Project a présenté au grand public le lancement du projet « Former l'ingénieur du XXIe siècle » qui vise l'intégration des enjeux socio-écologiques au cœur de toutes les formations du Groupe, en partenariat avec celui-ci.

[Si le sujet « Enseignement Supérieur & Recherche » vous intéresse, vous pouvez vous inscrire à la newsletter « Enseignement supérieur » du Shift ! Vous pouvez également retrouver toutes les vidéos des webinaires du projet « Former les ingénieur.e.s aux enjeux climat-énergie » sur notre chaîne Youtube dédiée. ]

L'article Publication du rapport intermédiaire « Former l'ingénieur du XXIe siècle » est apparu en premier sur The Shift Project.


Accéder à l'intégralité du contenu

Le Manuel de la Grande Transition est un travail collectif dans sa rédaction et sa conception. Cette belle aventure a réuni 70 enseignants-chercheurs, des étudiants et des professionnels qui ont participés à la réflexion pendant des jours, des semaines et plusieurs mois afin de vous présenter un travail complet et des outils concrets sur la transition écologique et sociale.

Le Manuel de la Grande Transition est également un travail collectif dans sa publication. Vous avez été 143 à contribuer à notre financement participatif sur le site Hello Asso. Sans ces dons, le Manuel ne pourrait avoir fait son apparition sur les étals des librairies de France dès la mi- octobre. Grâce à vous, c'est 20 050 euros qui nous permettent d'amorcer le projet et de commander les premiers livres. Et nous vous adressons à tous et à toutes un grand merci !

La crise du COVID-19, la fermeture des librairies s'en suivant, nous avons eu peur que le public ne puisse se procurer facilement l'ouvrage. Il n'en a rien été puisque vous avez été nombreuses et nombreux à pré-commander, à commander en ligne et à acheter en boutique le Manuel. Et c'est également pour cela aussi que nous vous adressons un GRAND merci ! Pour continuer à lire et à nous soutenir, il est toujours possible de vous procurer l'ouvrage en librairies mais aussi en ligne.

C'est grâce à un même travail collectif que nous pourrons changer, nous former et nous transformer pour faire face aux enjeux du 21ème siècle !

Cécile Renouard, Rémi Beau, Christophe Goupil, Christian Koenig, l'équipe FORTES' et le Campus de la Transition.


Accéder à l'intégralité du contenu

L'association Expérience P2E présentera en ligne le 10 février 2021 de 17h30 à 19h les conclusions des quatre années de développement et d'expérimentation du Passeport Efficacité Energétique au côté des professionnels et des territoires.

Seront notamment abordés le rôle de l'outil et de la méthode Passeport pour l'ingénierie et la médiation énergétique, son utilité pour stimuler la demande en rénovation performante locale ou encore les blocages restant à lever pour permettre une massification de la rénovation performante des maisons individuelles, dans une approche globale en une fois ou par étape.

COMMENT ASSISTER ?

Date : Mercredi 10 février 2021, de 17h30 à 19h00.
Connexion : rdv sur ce lien Zoom, ou en direct sur notre page Facebook .
Inscription : gratuite et facultative, elle se fait via le formulaire en ligne.

Pour toute question, contactez contact@experience-p2e.org

Dans le cas où vous ne pourriez pas assister à ce webinaire, sachez qu'un replay sera disponible sur Facebook (directement après l'événement) et sur notre chaîne Youtube (quelques jours après l'événement).

L'article [Invitation] Présentation des conclusions de l'expérimentation P2E (10 février 2021 à 17h30) est apparu en premier sur The Shift Project.


Accéder à l'intégralité du contenu

Le 10 Septembre dernier, l'équipe du Shift était invitée au Ground Control pour parler du chemin restant à parcourir pour décarboner notre société et la rendre plus résiliente.

Après un mot d'introduction de Jean-Marc Jancovici, président du Shift, l'équipe a eu l'occasion de présenter le PTEF, son Plan de transformation de l'économie française mis en chantier après la crise sanitaire et qui rassemble des mesures concrètes « permettant de réduire nos émissions de gaz à effet de serre mais aussi de faire face aux chocs à venir dans une vingtaine de secteurs. »

Au cours de cet événement, un focus a été réalisé sur trois secteurs spécifiques du PTEF :

Retrouvez toutes les interventions en replay

Partie 1/5 : Intervention de Jean-Marc Jancovici, autour de « La double contrainte carbone : comprendre la problématique climat-énergie »

Partie 2/5 : Le numérique dans la transformation – Maxime Efoui-Hess

Partie 3/5 : La culture dans la transformation – Samuel Valensi

Partie 4/5 : L'enseignement supérieur et la recherche dans la transformation – Clémence Vorreux

Partie 5/5 : Échange entre le public et l'équipe du Shift Project

L'article Comment tendre vers une société décarbonée et résiliente ? [Conférence Ground Control – Jeudi 10 Septembre 2020] est apparu en premier sur The Shift Project.


Accéder à l'intégralité du contenu

Le Shift a pu consolider une Vision globale_v1 du Plan de transformation de l'économie française (PTEF), grâce aux nombreux retours engrangés depuis la publication de la Vision globale_v0 le 16 juillet. Nous vous proposons ici de découvrir les 20 synthèses des 20 fiches consolidées, chacune faisant entre 1 et 2 pages : ensemble, elles constituent le Rapport de Synthèse. Sur cette page et en introduction, vous en apprendrez davantage sur la stratégie d'élaboration et de diffusion du Plan. Bonne lecture !

Une Vision globale_v1 à parfaire, à débattre, et à compléter par des mesures

Le Plan de transformation de l'économie française (PTEF) doit permettre de dessiner les grandes lignes d'un chemin conduisant la France à se décarboner au bon rythme, et à se rendre résiliente face aux chocs.

Le Rapport de Synthèse rend compte de la première étape de notre travail, qui a pu être initiée grâce au succès de la campagne de financement participatif lancée en mai dernier, et à la mobilisation de dizaines de professionnels bénévoles. Il synthétise notre vision globale de la transformation de l'économie, et non encore « le Plan » : l'élaboration de celui-ci se poursuivra durant l'année qui vient.

Cette vision globale reste à parfaire (encore), à débattre (toujours), et à compléter (bien sûr !) par des propositions de mesures opérationnelles avant de devenir un plan (un vrai ?) à proprement parler.

Cette vision globale de la transformation sert ainsi de point de départ pour mobiliser les acteurs sectoriels et territoriaux concernés. Le but de cette mobilisation : recueillir leurs avis, faire avancer les réflexions sur la décarbonation et la résilience dans leurs domaines respectifs, et ce faisant élaborer, secteur par secteur, des mesures plus concrètes permettant de déclencher la transformation dans les bons ordres de grandeur.

Ces démarches et leurs résultats alimenteront de manière originale et, nous l'espérons, utile, le débat public précédant l'élection présidentielle française de 2022. Cette deuxième étape débute maintenant.

Que contient ce Rapport de Synthèse ?

Il contient les synthèses de 20 fiches. Elles exposent, pour chacun des 15 secteurs économiques traités, les axes de transformation envisagés et une description après transformation, ainsi que les prérequis en matière d'emploi afin que la transformation puisse s'opérer. A ces secteurs s'ajoutent 4 chantiers transversaux et un rappel des menaces auxquelles le PTEF vise à répondre.

Ensemble, ces fiches reflètent l'état d'avancement de notre travail de définition d'une vision cohérente, multisectorielle, d'une économie transformée – appelée Vision globale_v1 (celle-ci sera publiée plus tard en intégralité, sous la forme d'un Rapport Complet).

Comment avons-nous travaillé ?

Nous avons retenu une approche s'intéressant aux flux physiques plutôt qu'aux flux monétaires : nos indicateurs sont d'abord des Kilowatt-heure, des tonnes de CO2, des passagers.km, des tonnes de denrées alimentaires, des m2 de terres arables ou de bâtiments, des nombres de véhicules etc.

Il s'agit aussi d'une approche qui prend en compte les individus dans leurs interactions avec les flux physiques, à la fois en tant que consommateurs (de biens et de services : focus sur les modes de vie) et producteurs (de biens et de services : focus sur l'emploi) et citoyens (évidemment concernés, et également destinataires de nos travaux).

Il s'agit enfin d'une approche qui, sans être exhaustive, se veut systémique se focalisant sur les interactions entre secteurs : bilan des besoins en énergie, en matière, en emplois et en financement ainsi que proposition de réponses à ces besoins.

À quoi servent ces fiches de synthèses ?

Ces fiches de synthèse provisoires font état d'un certain nombre de questions clés que nous avons commencé à explorer.

Les fiches reflètent la maturité du débat dans les différents secteurs :

  • pour certains secteurs, comme ceux des services, l'heure est encore à la bonne compréhension du niveau actuel d'émissions de gaz à effet de serre (GES) ;
  • pour d'autres secteurs, elle est à la bonne compréhension de l'efficacité des différents leviers qui peuvent être actionnés (fret, mobilité longue distance, industrie…) ;
  • pour les secteurs les plus matures, l'heure est à la définition des modalités de mise en œuvre des leviers apparus comme les plus efficaces (mobilité quotidienne, numérique, logement…).

Les fiches posent les « conditions aux limites » de transformation des différents secteurs en mettant l'accent sur flux physiques transitant entre ces secteurs, ainsi que sur les limites en termes de production d'énergie et de matière destinée à l'économie dans son ensemble.

La suite du chantier s'articulera sur l'année et demie à venir

Nous comptons alimenter le débat public français en général, et faire avancer sur chaque sujet en mobilisant les acteurs sectoriels d'une part et les acteurs territoriaux d'autre part.

  • Acteurs sectoriels : préciser certains chiffrages (bilan carbone, efficacité des leviers disponibles), explorer et débattre des conditions de mise en œuvre des actions possibles.
  • Acteurs territoriaux : expliciter le Plan de transformation en le confrontant aux contraintes et opportunités locales, afin de le consolider et de le rendre aussi concret et actionnable que possible.
  • Débat public : partager les enseignements et propositions du Plan de transformation, en particulier auprès dees acteurs politiques et de la société civile, dans le contexte du débat public précédant l'élection présidentielle française de 2022.

Le travail sera alimenté par une large consultation

En vue d'alimenter le travail sectoriel et de nourrir le débat public français, Les Shifters (l'association des bénévoles du Shift) mènent entre octobre 2020 et l'été 2021 une grande consultation sous le nom de code de « Big Review » :

Votre contribution est possible pour la suite du travail : elle pourra être sectorielle, transversale, porter sur la valorisation et vulgarisation du travail ou consister simplement à vous rendre disponible pour un entretien avec l'équipe du Shift Project dans votre domaine d'expertise. Pour les plus motivé.e.s d'entre vous, rendez-vous sur cet autre formulaire en ligne pour proposer votre contribution : vous serez sollicité.e le moment venu.


Contact : preparerlavenir@theshiftproject.org / 06 95 10 81 91

Pour recevoir des nouvelles des travaux du Shift, inscrivez-vous à notre Newsletter.

A propos

The Shift Project a mis en chantier un Plan de transformation de nos activités essentielles (se nourrir, se loger, se déplacer, se soigner, travailler, comprendre, échanger), afin de les rendre saines et robustes pour les temps de crise économique et écologique dans lesquelles nous sommes entrés depuis quelques temps.

La crise est une occasion unique de mettre la résilience et le climat au cœur de la relance, et c'est l'objectif que se fixe le Shift par ce projet audacieux de planification de la transition. Sa force et son succès reposeront sur le poids que nous parviendrons à donner à ces propositions afin qu'elles trouvent un public large et puisse atteindre les décideurs économiques et politiques.

Et quel meilleur vecteur qu'un plan de transformation cohérent, multisectoriel, centré sur l'emploi et les modes de vie, s'adressant aux citoyen·ne·s et aux professionnel·le·s de tous les secteurs, leur permettant d'entrevoir ce que pourrait être la transition pour eux et leur métier ?

L'article Le Shift publie la synthèse de a « Vision globale » de son Plan de transformation (PTEF) est apparu en premier sur The Shift Project.


Accéder à l'intégralité du contenu