Définition et processus de construction des ressources


Définitions

C'est quoi une ressource

Dans nos premières discussions, nous nous sommes questionnés sur ce que nous incluions dans les ressources. Cela regroupe des supports pédagogiques de formes multiples : ouvrage, vidéo, capsule, exercices, jeu sérieux, cours, MOOC, plan de cours, scénario pédagogique, modes d'interactions.

On le voit, il y a la nature du média (texte, image, vidéo, multiple), la dimension (capsule versus programme de formation), le degré d'interaction ...

Par rapport aux besoins de préparation de l'hybridation, nous avons évoqué : des fiches pour comprendre, des webinaires pour clarifier les notions, un cours complet (MOOC?) pour savoir faire...

Aborder les ressources nuumérique d'un point de vue systémique

le Modèle des 8A
le modèle des 8A


Ressource éducative libre

Les ressources éducatives libres dont la définition est proposée par l’Unesco : « Les ressources éducatives libres (REL) sont des matériaux d’enseignement, d’apprentissage ou de recherche appartenant au domaine public ou publiés avec une licence de propriété intellectuelle permettant leur utilisation, adaptation et distribution à titre gratuit. » Ce modèle n’est pas aussi développé que ce qu’on pourrait l’espérer, peut être parce qu’on s’est d’avantage penché sur l’utilisation et la diffusion que sur la collaboration et l’adaptation. Peut être faudrait il plutôt les aborder sous l’angle des communs et du partage . C’est en tout cas un cadre riche pour repenser la pédagogie dans une perspective de collaboration , ce qui a été rappelé à l’occasion de la pandémie.

Réutilisation

Comment favoriser la réutilisation des REL ?
Cette notion est travaillée en tant que telle dans une page dédiée

Processus de construction et réutilisation

Pour pouvoir adapter ou améliorer une ressource, il est nécessaire de pouvoir disposer d'autre chose que le résultat publié. Une vidéo n'est pas modifiable simplement. Un pdf est plus difficile à modifier que le fichier qui a servi à l'édition, etc.

L'une des difficultés est la multiplicité des outils utilisés. Une autre est de savoir quel niveau d'adaptation est souhaité. Se pose donc la question de ce qui est mis à disposition par l'auteur pour permettre ces adaptations.

Niveau d'adaptation

  • Cela peut être simplement de mettre une page de garde institutionnelle pour faciliter l'appropriation par les utilisateurs (ressource reconnue par mon institution).
  • Cela peut être de changer la forme finale. Par exemple utiliser une référence pour construire un webinaire.
  • Cela peut être de la compléter - ajout de notions, de parties, ou au contraire de la synthétiser